Du 31 Octobre au 3 Novembre 2014 l’association ROUGE CEDRE et WCTA France Bretagne représentées par Christine Ripart et le bureau de l’association ROUGE CEDRE ont proposé la troisième édition du séminaire annuel de TAIJI QUAN style CHEN avec CHEN YING JUN. 

CHEN YING JUN, 20ème génération de la famille Chen du village de Chenjiagou dans le Henan en Chine, est invité dans notre pays comme dans une dizaine d’autres pour enseigner le taiji quan de sa famille, codifié par son ancêtre CHEN WANG TING (1600-1680). Formé par son père, le grand maître CHEN XIAO WANG 19ème génération de la famille CHEN, il pratique depuis l’âge de 14 ans et poursuit sa recherche sur cet art martial très puissant et sur la pédagogie initiée par son père afin de rendre accessible cet art à tous.

Chaque année dans une dizaine de pays, CHEN YING JUN vient soutenir les professeurs chinois et étrangers formés par la famille Chen dans leur engagement à diffuser et développer cet art martial très ancien basé sur la médecine chinoise, l’art du combat et la philosophie du Ying Yang, dans sa forme et sa méthode. La méthode d’enseignement a été conçue par la famille CHEN pour nous rendre claire une voie  qui apporte force et santé à celui qui a choisi de le pratiquer.

L’apprentissage de cet art martial exige l’enseignement et les corrections par un professeur.

CHEN XIAO WANG développe son enseignement depuis environ 25 ans dans trente cinq pays d’Europe Asie, Amérique Latine et USA.

Il  a élaboré un enseignement méthodique pour permettre au plus grand nombre de connaitre les vertus du taiji. Nous n’avons pas le temps ni la disponibilité dans nos vies quotidiennes, pour développer la force du taiji sans les éclaircissements des maîtres. Par la création de sa propre association WORLD CHEN TAICHI ASSOCIATION, CHEN XIAO WANG transmet son enseignement via plus de cent trente disciples chinois et étrangers chargés d’enseigner et de développer la connaissance de l’art de sa famille. (Voir: http://chenxiaowang.com/disciples.html)

CHEN YING JUN comme les maîtres de sa famille nous apportent leur capacité issue d’une longue tradition et expérimentation de corriger nos mouvements afin de permettre le but recherché qui est la circulation de l’énergie, sans laquelle le taiji n’est pas présent dans notre pratique. Par la correction subtile des postures l’énergie peut circuler avec fluidité permettant au corps et à l’esprit de se renforcer. Certains adopteront la pratique pour le maintien de la santé, certains choisiront la voie du combat, d’autres le pratiqueront comme un loisir. L’enseignement est basé sur les mêmes principes, qui guideront le pratiquant dans la voie qu’il choisira.

energie-circuleLa force de cet art émerge du relâchement produit quand l’énergie circule .

 

 

 

 

 

 

 

L’apprentissage du TAIJI QUAN est un système complet. 

La méthode se déploie autour du CHAN SI GONG ( techniques de base d’enroulement du fil de soie), du ZHANG  ZHUAN ( posture debout de méditation ) des TAOLU ( enchaînements à mains nues et avec armes )et du TUISHOU ( techniques de poussées des mains ).

Quelque soit le style pratiqué, le mouvement doit renforcer le mécanisme du corps. Au cœur de ce mécanisme est la formation du DANTIAN, le centre d’où s’expriment le geste et la force. La formation du DANTIAN dépend de la coordination de toutes les parties du corps.

La méthode développée par CHEN XIAO WANG et proposée par CHEN YING JUN repose d’abord sur la compréhension du mécanisme du corps. Si toutes les parties du corps sont ajustées selon leurs requis spécifiques alors le DANTIAN peut se former. En retour le DANTIAN lorsqu’il s’est formé conduira le corps à se mouvoir comme  une seule entité. Ce ne sont plus les différentes du corps qui bougent mais le corps tout entier, apportant équilibre, agilité, force.

Le CHAN SI GONG permet au pratiquant de comprendre d’abord ce mécanisme du corps. Par la réalisation et la répétition de gestes souples et spiralés des membres vers le centre et du centre vers les membres les exercices du Chan Si Gong ou enroulement du fil de soie aident à guider le mouvement dans les différentes parties du corps. C’est la base incontournable de notre entrainement qui permet que la recherche d’équilibre et de force ne reste pas vaine pendant de longues années sans aboutir, provoquant perte de temps et déception.

Lorsque le principe de ce mécanisme est compris le pratiquant essaiera de l’établir dans son corps. Le ZHAN ZHUANG y prépare et c’est pourquoi il précède chaque entrainement.

Les participants à ce séminaire se sont découverts la capacité à rester dans la posture du “pilier” pendant 20 à 30 mn précédant chaque séquence de 3 heures. Lors de la pratique pendant 30 minutes CHEN YING JUN a appliqué à chacun des élèves des corrections subtiles les incitant à porter toute leur attention sur la sensation que ces ajustements font naître. En règle générale il est demandé à l’élève de retenir les sensations. La mémorisation du geste en est facilitée, il peut être refait sans intervention de la réflexion qui freine l’apprentissage.

La posture de méditation, immobile, debout, exerce ainsi à trouver le calme et le relâchement qui permet à l’énergie de circuler. Par ailleurs c’est une pratique qui permet de corriger des déviations de posture qui nous affectent pour le plus grand nombre au niveau des genoux et du dos  principalement.

La qualité de la pratique s’affirmera ensuite  dans la réalisation de formes à mains nues et avec armes et dans la puissance du TUISHOU qui est l’application martiale du TAIJIQUAN. L’application martiale se pratique lorsque que la base du corps est devenue très solide, sans quoi il est difficile de résister à la première technique de déstabilisation de l’adversaire, et empêche de poursuivre la lutte.

Pendant ce séminaire, les deux premières parties du LAO JIA Yilu, enchainement long crée par CHEN CHANG XING, ont été répétées et corrigées. L’élève est invité à tenir des postures arrêtées pendant la correction du professeur ce qui permet un ajustement profond qui fera avancer le pratiquant dans son apprentissage. CHEN YING JUN a rendu clair auprès des pratiquants qu’il vient pour cela.

La forme en 19 mouvements crée par CHEN XIAOWANG, contient les caractéristiques du taiji. Elle est facile à apprendre et a été crée pour les débutants. 

Deux armes courtes sont au programme du séminaire: l’enchaînement au sabre, forme courte aux mouvements vifs et puissants, et l’enchaînement à l’épée qui prolonge le mouvement jusque dans l’arme.

Le séminaire s’est terminé sur une initiation au TUISHOU à deux mains. Deux partenaires s’entraînent pour un jour développer une capacité à attaquer et défendre en utilisant la douceur pour contrôler la dureté. La pratique des enchaînements et du TUISHOU sont indissociables. Chaque défaut dans la forme de manifestera dans le TUISHOU, incitant le pratiquant à revenir sans cesse à son étude des mouvements corrects.

Cette année encore une cinquantaine de participants de clubs bretons, parisiens, du sud ouest de la France et d’Irlande ont rejoint CHEN YING JUN et l’association ROUGE CEDRE pour une nouvelle étape.

La traduction en français des propos de CHEN YING JUN,  est assurée pendant tout le séminaire. Par sa maîtrise de la langue anglaise, il permet aux participants de questionner et recevoir des explications claires. Par son ouverture à nos cultures il rend le taiji moderne et plein d’avenir.

Une attestation de participation est délivrée à chaque pratiquant.

 

En 2015, CHEN YING JUN reviendra suivre notre évolution, à la même période, à une date qui sera communiquée prochainement, pour un programme identique.

Les intéressés sont invités dés maintenant à se faire connaitre auprès du professeur.

Le séminaire est ouvert aux pratiquants de taiji quan de toutes régions et tous styles.

 

 ASSOCIATION ROUGE CEDRE à VANNES -Morbihan – FRANCE

professeur Christine RIPART – WCTA FranceBretagne – 3ème duan – BEES 1

e- mail: rougecedretaijiquan@gmail.com

site web: chentaiji-rougecedre.fr

facebook: ripart.christine

tel:0033 614584099